REMMOA

Archives

Fin octobre – début novembre, une équipe de tournage avait suivi les observateurs pour un épisode de l’émission Échappées Belles, consacré à la Nouvelle-Calédonie. Le reportage est à voir ce weekend sur France 5 : Samedi 20 décembre à 20h35 en métropole Dimanche 20h35 en Nouvelle-Calédonie Ou ensuite sur Dailymotion : En attendant, le teaser est à voir sur la page Facebook d’Échappées Belles.

Ce n’est pas parce que les raies sont gracieuses, les requins mystérieux et les baleines majestueuses que REMMOA s’intéresse à ces animaux, mais parce qu’ils sont de fabuleux témoins de la qualité des écosystèmes marins. Une meilleure connaissance de ces espèces apporte un grand nombre d’informations sur l’ensemble de l’océan. Et quand les grands prédateurs vont bien, la mer aussi !

Parmi les 15 observateurs de l’équipe, certains ont déjà participé aux épisodes précédents dans les autres régions d’outre-mer, alors que d’autres, issus d’ONG locales comme Waia (alias Henri) Luepak, sont formés sur place. Rencontré en juillet dernier à Lifou avec Waco me Wela, il se préparait à cette expérience avec curiosité et de grandes attentes.

Toujours du vent. Beaucoup trop de vent. Si les organisateurs de la coupe du monde de windsurf, mi- novembre sur l’anse Vata, rêveraient de conditions pareilles, le vent est le principal ennemi de l’équipe REMMOA. Dès 4 beauforts, les nombreux moutons rendent l’observation impossible.

REMMOA sur NC1ere ©Agence des aires marines protégées/observatoire Pelagis – REMMOA 2014

Mardi matin, une équipe de Nouvelle-Calédonie 1ère a accompagné Claire, Bassen et Ghislain dans le BN-2 F-GDHD lors d’un vol côtier avant quelques interviews au sol. Le sujet a été diffusé dans le journal du soir (à partir de 0’50). La vidéo est disponible en replay durant une semaine. http://embed.francetv.fr/?ue=e5474cfa47f4c06438f406a8c2631008 Le 19h30

La Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna accueillent pour trois mois la campagne REMMOA à partir d’octobre 2014. Une quinzaine d’observateurs s’apprête à survoler en avion cet espace marin d’un million de km² pour tenter d’en savoir plus sur la grande faune marine. Une aventure scientifique mais aussi humaine.